Quelle est la formation pour devenir musicothérapeute?

Un(e) musicothérapeute détient un diplôme universitaire en musicothérapie, ce qui inclut une formation en psychologie, en musique, et en déontologie clinique; des habiletés en soutien thérapeutique, en improvisation clinique, ainsi que des techniques précises pour travailler avec des clientèles spécifiques. Un(e) musicothérapeute doit faire 1200 heures d’internat supervisé auprès d’une variété de clientèles. Certains musicothérapeutes poursuivent ensuite des formations spécialisées selon leurs besoins et leurs domaines d’intérêt.

À quoi peut-on s’attendre d’une séance de musicothérapie?

Une séance de musicothérapie peut être personnalisée pour combler les besoins spécifiques de chaque client individuel. Aucune habileté musicale n’est requise pour pouvoir bénéficier des services de musicothérapie. Les interventions couramment utilisées lors d’une séance comprennent la composition, le chant, l’improvisation vocale ou instrumentale, l’écoute musicale, la découverte ou l’exploration d’une gamme d’instruments, de la respiration profonde, des cercles de percussion, des exercices de visualisation guidée, la musique en mouvement et la thérapie verbale. Le contenu des séances peut être établi en collaboration avec chaque client afin de subvenir à leurs besoins.

Quelles sont les clientèles ciblées par la musicothérapie?

Les musicothérapeutes travaillent avec:

  • Enfants ayant des difficultés d’apprentissage
  • Adultes en déficience intellectuelle et/ou physique
  • Personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer ou ayant subi un ACV (arrêt cardiovasculaire)
  • Personnes ayant des retards et des troubles de la parole, du langage et de la communication
  • Personnes et des familles nécessitant du soutien
  • Personnes ayant des troubles du spectre de l’autisme
  • Personnes ayant des troubles de santé mentale
  • Personnes ayant subi un traumatisme
  • Personnes souffrant de stress et/ou d’anxiété

Comment la musicothérapie fonctionne-t-elle pour les clients variés?

Les objectifs en musicothérapie sont parfois établis par un groupe de thérapeutes et de spécialistes dans un contexte d’équipe. Pour un(e) musicothérapeute, chaque objectif tombe dans une des 5 catégories suivantes :

Communication
promouvoir l’utilisation de la voix, améliorer le contrôle moteur oral (instruments à vents), et améliorer la communication verbale et non-verbale
Cognitif/Académique
accroître l’attention auditive, promouvoir le développement de connaissances pré-académiques (apprendre les couleurs, l’alphabet, apprendre à compter et prendre des tours, etc.), améliorer la concentration, l’imitation et la synchronie, promouvoir l’organisation rythmique
Motricité
soutenir le développement de la motricité fine (tenir des maillets, frapper des tambours, jouer du piano pour travailler la dextérité et l’indépendance des doigts, gratter ou jouer une guitare); la motricité grosse (bouger en musique ou se déplacer en musique) ; la motricité orale (instruments à vents)
Développement émotionnel
améliorer la confiance en soi, encourager la créativité et l’expression, écouter de la musique pour la relaxation, gérer l’anxiété
Aptitudes et développement social
promouvoir l’imitation, la cohésion sociale (en activités de groupe), le partage, tout en établissant un cadre propice à l’interaction

Quelles sont les techniques utilisées par les musicothérapeutes?

Les musicothérapeutes utilisent une variété de techniques pour soutenir les clients, incluant:

Des chansons appel-et-réponse et des chansons à trous
pour offrir l’opportunité au client de terminer une phrase dans le contexte d’une chanson afin de développer la communication et encourager l’utilisation de la voix
La composition libre ou encadrée
pour soutenir l’expression émotionnelle et les capacités cognitives
L’écoute la musique
pour favoriser la relaxation et/ou l’encadrement
La performance musicale
pour développer la confiance en soi et la cohésion sociale
Mouvement et musique
pour favoriser le développement de la motricité grosse ainsi que l’expression créative, la synchronie, l’imitation et la coordination
L’improvisation musicale
pour découvrir des nouveaux sons et créer de la musique sans structure pré-déterminée ce qui favorise la communication, le comportement social, les capacités cognitives, l’expression émotionnelle, la créativité et l’imagination

Comment L’improvisation Aide-t-elle?

Lorsqu’un(e) musicothérapeute improvise avec le/a client/e, il existe plusieurs techniques pour solliciter un engagement et une participation active de la part du client, incluant:

Le miroitage
Répéter ce que le client vient de jouer, comme un écho. Ceci peut s’appliquer autant pour le rythme que pour la mélodie.
La réflexion
Déterminer l’émotion sous-jacente dans la musique du client, et offre cette même émotion dans sa propre musique. Par exemple, si le client joue une musique lente et calme, ceci pourrait exprimer de la fatigue. Le(a) musicothérapeute, en retour, pourrait jouer une émotion semblable, pour refléter l’émotion du client.
La synchronisation
Jouer en même temps que le client afin de créer ensemble une musique spontanée et synchronisée.
Le soutien rythmique
Fournir une pulsation rythmique stable et prévisible par-dessus laquelle le client peut créer de façon organisée et en toute confiance.
L’accompagnement
Jouer indépendamment du client, tout en le soutenant, e.g. si le client chante une chanson, le musicothérapeute pourrait fournir des harmonies vocales pour complémenter la chanson.